Galerie

Petite escapade printanière 

Avec le temps vint la sagesse.

On devient adulte en perdant en spontanéité. Certe on y gagne en longévité et l’on accroît ces chances de réussites mais la préparation efface l’aspect crétin dangereux d’une aventure.

N’étant plus aussi cretin, je décidais de faire un bout de la Loire à vélo avec le matériel acheté pour vérifier s’il avait une fonction, pour vérifier si le genou aller tourner jusqu’au bout. 

Comme un symbole, c’est mon grand père, 83 ans, qui fera les 20 derniers kilomètres avec moi, une grande fierté que de pédaler ensemble.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s